Archives de catégorie : 3.5 Le temps s’arrête : Lâcher-prise avec le monde professionnel

lâcher-prise avec le monde professionnel

Donc à ma question ” Ferais-je la pré-rentrée ?”

La réponse est non. La rentrée, non plus. Pour l’instant, l’arrêt de travail donné est d’un mois. Le résultat de la biopsie engendrera la suite.

Lâcher-prise

Jour 11 : septembre 2016

C’est la pré-rentrée. C’est-à-dire la rentrée des enseignantes mais cette année, je ne peux pas la faire. J’ai l’impression d’être punie, c’est étrange comme ressenti. Je vais tout de même briffer ma remplaçante pour qu’elle prenne ses marques sur les miennes. Je n’ai pas travaillé tout l’été pour rien. Et je veux pouvoir reprendre ma classe par rapport à ce que j’ai prévu. Certes, je ne sais pas quand mais c’est mon travail.

dav

Malaise… J’arrive pendant la réunion. Mes collègues sont toutes ensemble. Mon cœur s’accélère. Je devrais être avec elles, mais je suis en dehors. J’ai l’impression d’être un fantôme qui rôde. Je redoute leur rencontre. Pourquoi ?

Je redoute les émotions. Les leurs, les miennes. Je rase les murs pour me rendre dans ma classe. Je me colle déjà l’étiquette “malade” mais j’ai du mal à prendre de la distance avec cette classe que je ne peux pas prendre. J’ai tout préparé, programmé, réservé, rangé, photocopié,…

Je passe plusieurs heures à expliquer le fonctionnement de ma classe à ma remplaçante. C’est compliqué car elle débute.

Quelques collègues viennent discuter et me disent de prendre soin de moi. Merci… Vraiment… Çà me touche, me réconforte.

Je rentre tard chez moi, fatiguée, stressée de cet entre-deux. Un pied en classe, un pied à l’hôpital.

Pendant deux jours, je gère ma remplaçante comme je peux au téléphone. Mais arrivée samedi, là je décroche, trop stressée par la biopsie. J’ai d’autres problèmes à gérer. Je suis désolée mais j’ai besoin de faire le vide ou d’imaginer le pire. Je dois me préparer psychologiquement et me reposer. Je tourne donc la page professionnelle.